Dossier du mois de septembre : Marckolsheim, labellisée depuis 2018 APIcité® œuvre pour la biodiversité

La sauvegarde des abeilles constitue un défi majeur pour l’ensemble de nos concitoyens qui sont de plus en plus sensibilisés à cette problématique déterminante pour notre avenir. Les abeilles ont en effet un rôle essentiel dans la pollinisation, assurant avec l’ensemble des pollinisateurs sauvages, la reproduction d’environ deux tiers des espèces cultivées, soit près de 35 % des ressources alimentaires mondiales. Leur importance écologique, économique et sanitaire (via la nutrition) est donc fondamentale. Or les abeilles sont aujourd’hui en danger : en France, 30% du cheptel meurt chaque année à cause de la dégradation de notre environnement. Un important travail de sensibilisation a été mis en place auprès de la population et des collectivités afin de préserver les abeilles.

De nombreuses collectivités, dont Marckolsheim, se sont ainsi inscrites dans cette dynamique exigeant le respect de la biodiversité dans leurs appels d’offres publics, installant des ruchers pédagogiques en ville, ou encore mettant en place des programmes de sensibilisation autour de cette problématique dans les écoles. Ces actions traduisent une forte demande sociale de protection de l’environnement, à laquelle les collectivités s’attachent à répondre.
L’objectif de ce label est de valoriser les politiques locales en matière de protection des pollinisateurs. Toute collectivité peut en faire la demande.
En plus d’être une récompense officielle, le label est une réelle incitation à la mise en place de pratiques favorables aux abeilles domestiques et aux pollinisateurs sauvages. Il doit soutenir un projet municipal cohérent en faveur des pollinisateurs, et une bonne qualité de vie environnementale pour les habitants.

Les critères sont répartis selon 5 grandes thématiques :
- développement durable
- biodiversité
- gestion des espaces verts
- apiculture
- sensibilisation

Ce label se décline en une, deux ou trois abeilles :
Le label est attribué par le comité de labellisation pour deux ans reconductibles. Le nombre d’abeilles peut ainsi évoluer au bout de ces deux années selon les nouveaux efforts consentis.
Marckolsheim possède 2 Abeilles, démarche remarquable, depuis 2018.

Action de la collectivité en faveur des abeilles

Trame verte et bleue 4.5 hectares sont consacrés à la plantation d’une trame verte et bleue (arbres d’alignement, haies champêtres, arbres fruitiers…) et sont bordés de bandes semées en prairie mellifère. Ces aménagements du territoire favorisent la
circulation de la faune et de la flore, un paradis pour les abeilles !

Plantation d’arbres à miel et sélection des plantes mellifères dans les massifs
Afin de favoriser la pollinisation en zone urbaine et péri-urbaine, le conseil municipal et la commission développement durable ont opté pour la plantation d’une vingtaine
d’arbres à miel dans le cadre de notre opération « 1000 arbres pour Marckolsheim ». L’arbre à miel ou « Euodia » est originaire d’Asie et présente un abondant fleurissement. Sa croissance est très rapide ; il peut gagner un mètre de hauteur par année, sans dépasser les 20 mètres. Ses grandes feuilles sont vert foncé, brillantes. Ses très nombreuses fleurs nectarifères et mellifères, dont la floraison est décalée par rapport aux autres arbres, constituent un régal pour les pollinisateurs.

Des prairies fleuries dans les zones industrielles
Une parcelle de 22 hectares en zone de protection de captage d’eau (terrain EDF) a été semée en prairie constituée d’un mélange favorable à la biodiversité (légumineuses, graminées, prairies mellifères…).
Deux kilomètres de prairie fleurie sont en cours d’aménagement dans la zone industrielle du Schlettstadterfeld.

Plantations fruitières
La Ville de Marckolsheim collabore activement avec des associations environnementales. Avec l’association Obstgarde, elles promeuvent ensemble, les vergers traditionnels communaux. Les vergers sont nombreux à Marckolsheim. Vous trouverez par exemple plusieurs variétés de pommiers au complexe sportif et sur la voie Tulla.

Plantations de haies champêtres à la HUEB et le long du canal
Les haies champêtres se multiplient à Marckolsheim : le long du canal, des pistes cyclables, dans les parcs ou dans le centre-ville. Les alignements d’arbres, d’arbustes et de fleurs, les haies champêtres s’adaptent à l’environnement afin de procurer refuge et nourriture aux différentes espèces.

La politique fauche tardive
Cette pratique consiste à ne faucher la végétation qu’après la pleine fructification des plantes afin de permettre à celles-ci de grainer et de se reproduire. Avant le broyage, il est donc recommandé d’attendre une maturité complète des végétaux afin de préserver la floraison l’année suivante, en laissant bien sûr le champ libre à tous les pollinisateurs. Par exemple, la fauche tardive est pratiquée à la Cité 14 au mois de juillet.

Se former en faveur des abeilles
Le syndicat des apiculteurs de Marckolsheim a été créé en 1945 sous l’impulsion de Monsieur Holl Albert dans le but de répartir des ruches livrées à titre de réparation des dommages de guerre causés aux apiculteurs mais surtout dans la lutte contre les maladies. En 2001, le président du syndicat Christian Joost ainsi que toute l’équipe du syndicat décident de créer une miellerie collective, la première en France, en associant leurs forces avec celles du syndicat de Sundhouse.
Aujourd’hui, le syndicat de Marckolsheim et environs compte 48 membres, regroupant 250 ruches privées. Il est présidé par Alexandre Roulot.

Le rucher école
Porté par la commune et le syndicat d’apiculteur de Marckolsheim et environs ce nouveau projet aboutira à l’automne avec le soutien également des instances publiques. Ce rucher-école situé à la Hueb est destiné à faire mieux connaître l’abeille et permettra :
- l’accueil du public et des écoles pour connaître l’abeille et la vie de la ruche,
- la formation des nouveaux apiculteurs et le perfectionnement des plus anciens,
- l’élevage de reines pour la miellerie et le syndicat,
- la production de miel et de nucléi (Ruchette de petite taille pour l’élevage des reines d’abeilles).
L’objectif à moyen terme est de posséder 12 ruches de formats différents (Type Dadant, Zander et Alsacienne Couchées) afin de pouvoir comparer les systèmes et
leur mise en oeuvre.

Un chalet pour accueillir l’association
Afin d’accueillir les visiteurs, un abri est installé sur le terrain de la Hueb clôturé et arboré, mis à disposition par la commune. Le chalet construit par une société alsacienne disposera d’un observatoire équipé d’un voile d’obturation afin d’observer de plus près les abeilles.

 

Partagez sur les réseaux :